Les parlers du gards
Association pour la défense et la pratique de la Lengo Nostro
Les parlers du gard

Imaginée en 2005 cette manifestation unique en son genre a pour but de rassembler tous les gardois membres d’associations ou particuliers voulant défendre et pratiquer la «lengo nostro», de se rencontrer.

En effet, le département du Gard situé en Bas-Languedoc possède une grande diversité d’expression, ce qui en fait sa richesse. Le provençal est parlé dans la partie du Gard bordant le Rhône, le languedocien se décline sous différentes formes dans le reste du département. De la mer Méditerranée au Cévennes, il y a d’énormes variations, comme dans d’autres régions, ce parler connaît aussi des nuances d’un endroit à l’autre. Chacun vient de son village avec son parler, sa façon de s’exprimer pour dire des textes et poésies d’auteurs locaux.

Si, il est bon de se retourner vers un passé littéraire parfois simple mais toujours d’une grande richesse, il est bon en ce XXIe siècle d’engager les participants vers la création. Appel est fait aux enseignants pour travailler avec les élèves des écoles, des lycées et des collèges où se trouvent des classes d’occitan, sans oublier les «calandrettes». Une façon de montrer que la «lengo nostro» est bien vivante et n’est pas le fait que de papés et mamés parlant encore le «patois» d’autrefois. Après un sujet libre la première année, un bel essai transformé, des thèmes ont été proposés les années suivantes : «li camin de l’aigo» (2006), «li festo d’aier e de vuei» (2007), «l’oustau» (2008).

Rappelons qu’après ces lectures de textes, le pot de l’amitié réuni les récitants et le public, suivi d’un buffet campagnard qui est toujours un grand moment d’échanges et permet de faire connaissance. Un balèti à l’ancienne clôture la manifestation et entraîne les plus ingambes dans des polkas, mazurkas, rondes et farandoles.

Détail pratique, à la demande de nombreux participants, les textes des Parlers du Gard sont désormait publiés sur ce site et… à l’an que vèn.